La Trame : libération des non-dits ?

La Trame : libération des non-dits ?

La Trame…

La technique de la Trame m’a longtemps intriguée ! Au cours de ma formation de Naturopathe, une de nos enseignantes, elle-même formée à cette technique vibratoire nous en longuement parlé. Je me rappelle encore de ses yeux pétillants lors de son récit de sa première séance…

La Trame, mise au point par le scientifique et alchimiste Patrick Burensteinas, part du principe que le bon fonctionnement du corps est intrinsèquement lié au fonctionnement de chacune de nos petites cellules. L’information qui leur est nécessaire étant acheminée par le biais d’un plan qui peut être représenté sous la forme d’une sorte de quadrillage de lignes transversales, horizontales et verticales. D’une trame en quelque sorte 😉

Pas de bonne santé sans bonne information !

Ce qui est intéressant à comprendre, c’est que la qualité de l’information de nos cellules est directement liée à notre état de santé. En raison d’émotions mal exprimées et de non-dits, des « nœuds » peuvent se créer et perturber l’acheminement des informations jusqu’à nos cellules et organes. Bien-entendu, cette mauvaise information peut en perturber le fonctionnement.

Peuvent alors s’en suivre divers déséquilibres qui vont être traduits par des maux (les émotions et mots ayant réprimés) et des douleurs. Ainsi, une sensation de mal-être,  d’anxiété et de fatigue peuvent aussi apparaître.

Ces notions me paraissent d’une logique implacable. Nous sommes des Êtres vivants d’une grande complexité. En effet, chacun de nos organes, de nos systèmes ne peut travailler en autonomie. Notre équilibre dépend d’une interaction, d’une collaboration entre chacun d’entre eux, entre chacune de nos cellules. Et toute action consciente ou inconsciente de notre corps est engendrée par un flux d’informations. Rien ne se passe sans ce mouvement.

Evidemment, l’action dépend directement de la qualité du message reçu. Il n’y a qu’à s’imaginer une autoroute lors d’un départ en vacances où les véhicules circulent jusqu’à la formation d’un bouchon…

Mon expérience de la Trame

Le temps a passé, et j’ai mené à bien ma formation tout en gardant tête l’idée d’essayer cette technique. Puis l’occasion s’est présentée, une de mes consœurs, Elie Vincent basée à Pulnoy (54), fraîchement formée proposant des séances d’essai.

J’y suis allée, par curiosité, ne sachant pas trop à quoi m’attendre. Bien que renseignée sur les effets potentiels de la méthode, je n’avais pas vraiment idée du déroulement d’une séance.

Après un bref entretien, je me suis allongée sur une table de massage et j’ai essayé de me laisser aller à la détente. Puis la séance a commencé. J’ai dû prendre de grandes inspirations thoraciques suivi d’un court moment de rétention de l’air inspiré puis d’une expiration tonique.

Ma consœur a alors commencé la séquence des seize gestes nécessaires au travail de réharmonisation de la trame corporelle. Ces gestes ont pour but de lever progressivement les nœuds présents et de ré-insuffler le mouvement vibratoire initial de nos cellules.

Pendant la première partie de la séance, je n’ai pas ressenti grand-chose, si ce n’est une espèce de douleur assez vite dans la mâchoire à la sortie d’une expiration.

Une grande surprise…

Arrivée à moitié de la séance, à ma grande surprise, j’ai commencé à prendre conscience que je ne sentais plus mes bras. Ils étaient comme endormis, engourdis, à un point que j’ai été « obligée » de les bouger pour être sûre qu’ils étaient bien là. C’était comme s’il y avait eu une véritable scission entre mes bras et le reste de mon corps. J’étais stupéfaite, dans un état de demi-sommeil, à me demander si ces bras m’appartenaient. Une sensation vraiment étrange ! J’ai continué à bouger mes mains et mes bras tout au long de la séance.

Autre fait marquant, j’ai eu de nombreux « flashs » de ma maman. Je me revoyais avec elle dans diverses situations vécues. C’était comme si les pensées que je m’efforçais à refouler au quotidien avaient attendu ce moment-là pour resurgir. Ces visions ont été suivies d’une irrépressible envie de respirer à fond, comme si ma respiration avait été jusque-là bridée.

Puis la séance s’est terminée, sans que je ne m’en rende vraiment compte. Ma consœur m’a alors délicatement ramené à la réalité, me laissant le temps « d’atterrir », ce qui a bien pris quelques minutes. Après avoir bu un bon vers d’eau, j’ai pris la route pour rentrer chez moi. En ce qui concerne le reste de la journée, rien à signaler, mises à part des douleurs au niveau du bas ventre (très rare chez moi en temps normal), quelques heures après.

Mon bilan :

Bilan de cette séance : je ne saurais trop interpréter ces signaux. Je suis encore marquée par cette sensation bizarre qu’une partie de notre corps ne « m’appartient pas ». Quoi qu’il en soit, il s’est passé quelque chose. Et j’ai depuis une impression de légèreté comme si j’avais déposé une valise au cours de ce « voyage ».

Affaire à suivre, le travail de réharmonisation peut se faire pendant 21 jours. Je vais laisser les choses aller, sans être dans l’attente de quoi que ce soit. Mais je sais que mon histoire avec ma Trame ne fait que commencer…

Et vous, êtes-vous prêts à vous laisser embarquer ? 

Dans tous les cas, si cette technique aussi surprenante qu’efficace vous interroge, n’hésitez-pas à aller consulter le site de l’association La Trame.

Laisser un commentaire

Fermer le menu